Wellconnect
Actualité Social MediaCommunity Management

Ce que l’on ne veut plus voir ou lire sur les réseaux sociaux en 2016

Voici une petite liste humoristique non-exhaustive des choses vraiment agaçantes et exaspérantes que vous avez probablement encore vu/lu sur les plateformes que sont les réseaux sociaux en l’an 2015. Des petites choses qui font souvent sourire, mais qui restent insupportables à la longue !

2015 est mort, vive 2016 !

  • Les pages Facebook ou les jeux concours qui incitent à liker la page d’un compte ou à commenter et partager un post pour faire valider une participation. Message aux personnes qui exercent encore cette pratique douteuse qu’est le « like-gating » pour gagner du clic et du like pas cher : cette pratique douteuse est interdite par Facebook et ce, depuis 2014.
  • Ne pas lire les informations ou les articles que l’on partage / retweet. Attention, un titre peut en cacher un autre surtout lorsque l’on sait que de grands médias s’abaissent à utiliser des titres racoleurs pour faire du clic et optimiser leur référencement. De la curation de contenu oui, mais avec sélection et modération.
  • Les sites d’informations qui ne vérifient pas leurs sources et qui rendent virale une information ou une vidéo dont la provenance est inconnue. Une bonne fois pour toute NON, Le Gorafi et Nordpresse.be ne sont pas des sites sérieux !
  • Les sites webs ou blogs qui ne possèdent pas encore de boutons « social media ». Pourquoi refuser d’utiliser des outils qui sont à votre disposition et qui sauront vous apporter une popularité ainsi qu’une visibilité supplémentaire concernant le suivi de potentiels abonnés / prospects / clients ? A l’heure de l’ère du Web 2.0, ce n’est plus une option, pensez-y.
  • Des comptes de grandes marques qui n’interagissent pas avec leur communauté, ne jouent pas la transparence ou qui ne répondent pas aux messages privés. Quand on sait à quel point les avis et les retours des clients sont importants concernant les décisions d’achat, il est nécessaire de soigner sa relation client ainsi que son SAV. Besoin de conseils en Community Management ? Wellcom est là pour vous aider 😉
  • Faire du newsjacking sur des sujets d’actualité « limites» comme la mort de certaines célébrités. Apprenez des erreurs de vos concurrents car certains s’y sont cassé les dents. Détourner l’image de Robin Williams, David Bowie ou d’Alan Rickman pour vendre vos produits ou mettre votre marque en valeur ne plaira certainement pas aux internautes ainsi qu’aux fans des concernés. Inutile de vous rappeler que le glauque n’est pas sexy. Un petit clin d’œil pertinent ou un bref hommage vaut mieux qu’un fail qui vous hissera directement en tête d’affiche de CM Hall of Fame.
  • Continuer de faire dans le « trashtalk » (littéralement « dérapage verbal ») entre marques ou entre célébrités. D’accord, nous avons tous compris que ce procédé faisait vendre mais les internautes ne sont pas dupes et nombreux sont les coups marketing démasqués orchestrés à cet effet afin de créer le buzz. Place aux remarques et aux critiques constructives faites avec politesse, respect et / ou humour ! « Smart is the new sexy ! »
  • Utiliser des photos ou des visuels sans citer la source ou le photographe ou recopier les articles des autres et se les attribuer. Parce que tout travail mérite salaire, chaque cliché mérite de voir le nom de son propriétaire affiché, pareil pour celui qui a rédigé l’article. Mis à part ça, vous risquez aussi d’avoir des problèmes avec la justice si vous ne le faites pas.
  • Voir s’afficher des publicités Facebook qui n’ont absolument rien à voir avec votre profil ou avec vos centres d’intérêts. Non, nous n’avons pas toutes envie de nous acheter ces bottines Sarenza en vraie-fausse peau de croco. C’est bien pour cette raison que les sections de ciblage de vos campagnes ad-buying sont essentielles pour concentrer au mieux vos objectifs et vos attentes par rapport à votre budget.
  • Les publications qui affichent autant de texte que de hashtag. Les hashtag sont des outils pour tracker des sujets de conversation, donc, 2 – 3 pas plus ! #TropDeHashtagTueLeHashtag. Petit rappel de notre guide d’utilisation des hashtags ici.
  • Les pokes, les duckfaces et les messages écrits en type «SMS ». Vous savez très bien pourquoi.

A.A

 

 

Laissez un commentaire

Wellcom
PROI WorldWide
Global Compact
ICCO
Wellcom
8 rue FourcroyParis, 75017 • France
• Tél. : 01 46 34 60 60