Mobile

Tous mobiles !

900 millions, c’est le premier chiffre troublant mis en évidence par le cabinet Deloitte dans son étude  « Usage Mobiles 2015, A Game of Phones », publiée en novembre. Si 70 % des Français possèdent un smartphone  et le consultent près de 100 fois par jour, en cumulé, cela représente près de 900 millions de consultations par jour. Une consultation qui commence, pour 16 % des Français dans les cinq minutes qui suivent leur réveil et qui, pour 18 %, se termine cinq minutes seulement avant le coucher.

utilisation-smartphone-reveil-couche

Les Français sont donc devenus accros à leur smartphone. Une addiction qui a gagné l’ensemble des tranches d’âge, bien évidemment renforcée chez les 18-24 ans dont la moitié d’entre eux consulte leur mobile plus de 50 fois par jour. Le mobile est devenu l’appareil photo du quotidien. 56 % prennent au moins une photo par semaine et 54 % la partagent. Cette dépendance observée s’explique par le multi-tasking, c’est à dire le fait de réaliser plusieurs tâches en même temps. L’utilisation du smartphone se fait alors au travail que ce soit derrière son ordinateur ou en réunion, en famille à table ou en promenade, entre amis et enfin en mobilité. Les plus jeunes sont donc constamment connectés, en marchant pour 72 % d’entre eux et, pour 38 %, en traversant une rue. Une réalité identifiée par la Police de Lausanne et cyniquement illustrée dans un spot de prévention.

L’usage du smartphone est tellement central que ce dernier freine l’adoption d’autres objets connectés. Et quand ces derniers sont adoptés, ils ne sont pas nécessairement utilisés régulièrement. Seules 1 % des personnes interrogées possèdent un thermostat intelligent. Elles sont 71 % à ne jamais l’utiliser. Les heureux propriétaires de montre intelligente sont cependant 18 % à l’utiliser tous les jours pour « maitriser son niveau de forme physique ». Le smartphone reste un véritable coach sportif pour 16 % des mobinautes.

usage-distant-objets-connectes

Omniprésent, le smartphone a pris une place de choix dans l’expérience shopping. Moyen de paiement pour 8 % des sondés, ils sont déjà 31 % (Vs. 19 % en 2014) à avoir réalisé un achat via mobile. Mais de fortes réticences, la sécurité en tête (49 %), ralentissent la progression réelle de ce comportement. En revanche, le mobile est l’assistant idéal des sessions shopping des 18-24 ans qui sont 26 % à l’utiliser, deux fois plus que les 35-44  ans et cinq fois plus que les + de 55 ans.

Le mobile s’impose également dans la relation à l’information. Ainsi, 42 % lisent les informations depuis leur smartphone et 10 % regardent la télévision. Pour s’adapter à la mobilité et au comportement d’utilisation, les formats vidéo se font plus courts et se lancent automatiquement. 34 % des détenteurs d’un smartphones regardent régulièrement des vidéos au format « short-time ».

Une telle dépendance qui entraine une peur panique d’être sans ce « précieux ». Une situation baptisée « nomophobia » par YouGov dès 2013, comme le relève Influencia ici.

Ray-ban met en scène cette phobie dans un court métrage aux scènes de vie quotidiennes et où le mobile tient le rôle principal et devient la cause de disputes à répétition.

Alors, êtes-vous vous aussi accro à votre mobile ? Faites le test !

Cet article est issu de la Wellnews, la newsletter de l’agence Wellcom.

Laissez un commentaire

Wellcom
PROI WorldWide
Global Compact
ICCO
Wellcom
8 rue FourcroyParis, 75017 • France
• Tél. : 01 46 34 60 60