Actualité Social MediaTendances

24 avril = Sortie de l’#iWatch mais… la montre connectée : qu’est-ce que c’est ?

Depuis septembre 2014 et la keynote d’Apple, le 24 avril est marqué d’une pierre blanche par bon nombre d’afficionados de la marque à la pomme.  L’Apple Watch ou iWatch, désormais disponible, était un succès avant sa sortie et avec son spot publicitaire, Apple a joué sur l’effet compte à rebours : « tic-tac », comme faisait le bruit d’une montre autrefois.

Chaque sortie d’un nouveau produit Apple est un évènement en soi. Avec l’iWatch, la marque a réussi ce tour de force qu’est celui de donner l’illusion que la montre connectée arrive sur le marché alors que plusieurs marques la proposent déjà depuis plusieurs mois (Sony, Samsung, Asus, LG).

Les marques attendaient par ailleurs Apple pour communiquer sur leur développement multi-device et leur volonté de s’adapter aux nouveaux usages, à l’image de Cadremploi qui lance son application pour Apple Watch.

Selon Médiamétrie, 61% des Français sont déjà familiers avec le concept d’objet connecté, et 51% envisagent d’en acheter, comme le rapporte Ouest-France.

Tim Cook se félicitait par ailleurs du nombre de commandes passées pour l’Apple Watch et estimait que la demande allait dépasser l’offre. Possible : selon les estimations de l’agence « Slice intelligence », 957.000 Apple Watch ont été commandées le jour de l’ouverture des précommandes, le 10 avril aux Etats-Unis.

 

Mais franchement, la montre connectée, à quoi ça sert ?

Un guide d’achat en ligne propose un comparatif complet des différents types de montres connectées disponibles sur le marché et rappelle que cet objet a vocation à compléter le smartphone, pas de le substituer bien que Samsung et Apple ont intégré un micro à leurs montres pour permettre de passer et de recevoir des appels depuis celles-ci.

Une autre catégorie de montre, les « montres autonomes », intègrent cartes sim et connectivité qui font d’elles de véritables smartphones miniatures.

Rappelons tout de même que ça reste une montre et qu’à moins d’avoir une vue de râpasse et des doigts aussi agiles que ceux d’un joueur de harpe, difficile de l’envisager comme smartphone. Intéressant d’ailleurs cette course à la miniaturisation quand les marques font des smartphones aux écrans de plus en plus imposants.

Enfin, il existe des montres à système horloger suisse, qui ressemblent donc en apparence à une montre classique, mais qui intègrent un capteur d’activité : la montre vibre pour alerter d’une activité numérique et permet d’enregistrer vos activités pour les observer ensuite sur un tableau de bord (nombre de pas dans la journée, calories dépensées…).

Ce sont d’ailleurs les sportifs, notamment les joggeurs, qui apprécient particulièrement les montres connectées et sont les cibles des marques (62% des commandes pour l’Apple Watch Sport selon les estimations de l’agence Slice Intelligence), après les adeptes de la technologie.

Sur la technologie, à propos de l’Apple watch, Le New York Times écrit par ailleurs que la montre n’est pas faite pour des novices de la technologie tant le logiciel est bien moins intuitif que ce à quoi nous a habitué Apple via son Iphone ou son Ipad. La marque est attendue là-dessus.

Sur les fonctionnalités de ces objets connectés, comme sur un smartphone, certaines applications sont déjà installées : le chronomètre, la lecture de notifications, les messages… et comme sur les smartphones, il est possible d’installer des applications (d’où la volonté des annonceurs de faire savoir que leurs applications sont compatibles à l’iWatch).

Et grande nouvelle annoncée cette semaine : l’Apple watch pourra piloter PowerPoint et permettre de consulter One drive (ça existe encore PowerPoint ?).

Montre connectée2Sur la question concrète du « à quoi sert la montre connectée à part nous permettre de jeter un œil à notre poignet durant notre jogging pour voir si Bruno a mis un tweet en favori ou combien de kilomètres j’ai déjà fait ? » (Bien que la question n’ait pas été posée ainsi), la réponse est donnée par Matthias Berahya Lazarus, Président de Bonial (première marque à s’être lancée dans le secteur de la distribution) dans une interview à Ouest-France :

« La montre connectée est conçue pour des interactions très courtes de lecture, comme un texto auquel on n’a pas besoin de répondre, une notification d’info… ».

Le site Atlantico décrit les fonctionnalités de la montre connectée ainsi : « elles permettent de gérer des appels, SMS et e-mails, de gérer ses rendez-vous ou de recevoir des notifications importantes en provenance des réseaux sociaux ».

Tinder et Happn aussi sont compatibles à l’Apple Watch ?  Ça peut être pratique (surtout pendant le jogging).

En conclusion, la montre connectée est donc un bijou…de technologie mais surtout : un gadget.

 

Quel impact sur la manière dont nous consommons de l’information ?

C’est la question que posait Jérôme Colombain, journaliste nouvelles technologies de France Info, dans sa chronique Nouveau monde.

Il y relate notamment le fait que plusieurs médias, aux Etats-Unis et en France, travaillent au développement des applications d’information pour montres connectées  (CNN, New York Times, BFMTV, etc.) ;

Que la taille des écrans des montres connectées risquent d’engendrer une nouvelle écriture journalistique à la manière de Twitter et nécessite de repenser les contenus (l’Apple Watch ne permet pas le visionnage de vidéos) ;

Que l’information sera encore plus rapide mais que le format alerte risque d’être de plus en plus préféré, au détriment des articles.

Enfin Jérôme Colombain évoque les nouvelles pratiques qui sont en réalité une habitude, un nouveau réflexe ou tic que l’on va prendre : celui de regarder sa montre très souvent, non pas de peur de rater le dernier métro mais plus de surveiller ce qu’il se passe sur la toile. De « tic-tac » à clic…

 

1 Commentaire

  1. Personnellement, j’utilise tout les jours ma montre connectée et je vois bien autour de moi que ce na fait pas l’unanimité, mais il y a tellement de possibilité de suivi tel que fréquence cardiaque, gps, appel sans sortir son smartphone, etc que je ne peux plus m’en passer.. j’ai la fitbit charge2 que j’apprécie vraiment et qui se fond dans le paysage, c’est a dire que je n’ai pas l’impression d’avoir une montre connectée a mon poignet.. Apple est sans doute trop chère pour ma bourse mais j’avoue qu’elle présente bien qq même! lol
    longue vie au montres connectées!

Laissez un commentaire

Wellcom
PROI WorldWide
Global Compact
ICCO
Wellcom
8 rue FourcroyParis, 75017 • France
• Tél. : 01 46 34 60 60