Wellconnect
Actualité Social Media

Google Hangouts : Pourquoi c’est important pour les marques ?


Hangouts tout le monde en parle mais qu’est-ce que c’est ?

 Google-Hangouts-logo

Google Hangouts est un service de visioconférence intégré à Google Plus, qui est, vous l’aurez compris, le réseau social de… Google. Cet outil est  également connecté à la messagerie Gmail, au site partage de vidéo Youtube et disponible sous forme d’application mobile pour Android et iOS.

Les caractéristiques de ce service sont la mise en relation de 10 participants maximum au sein d’une réunion virtuelle. Il est possible d’enrichir la visioconférence grâce à des applications tierces comme Slideshare ou encore Google Drive. Les réunions peuvent être soit diffusées sur le réseau social, soit en mode public via Youtube.

C’est dans ce maillage que réside toute la puissance du réseau social Google Plus pour les entreprises tant en BtoB qu’en BtoC. Google se différencie en effet des autres réseaux sociaux en proposant à ses membres une articulation complexe et complémentaire entre ses différents supports : Youtube, Google Maps et le moteur de recherche tous étant accessibles via une seule authentification.

Ainsi, on comprend mieux l’importance prise par Google Plus. Selon les chiffres du cabinet d’études GlobalWebIndex, Google est devenu le 2ème réseau social en termes d’utilisateurs.

Les réseaux sociaux

Même si la crédibilité de ces chiffres est à relativiser comme le rappelle le blog du modérateur, ce réseau social semble avoir conquis les entreprises. 40 % des marketers, interrogés par Hubspot dans le cadre de son rapport sur l’état de l’inbound marketing,  déclarent que Google + devient crucial pour générer des leads.

Une réalité qui se vérifie par l’intensification de son usage. Au-delà de son utilisation faite par les politiques (cf. article Wellnews), Hangouts s’avère donc être un outil de communication idéal pour les entreprises. Ce dernier en facilitant la mise en relation devient un véritable instrument communautaire au service des marques.

C’est à travers une vidéo-bulle, Hangouts dans la langue de Molière, que Rémy Pflimlin, le Mardi 28 Septembre 2012, à l’issue de la traditionnelle conférence de presse de rentrée des chaines, a répondu en direct aux questions des internautes, et ce depuis son bureau de France Télévisions. Un panel d’internautes, des plus prestigieux et souvent connectés depuis l’étranger, participaient à cette visioconférence entre autres Loic Le Meur (Fondateur du Salon Leweb), Pierre-Philippe (Directeur de l’Innovation BPCE), Noam Kostucki (Auteur, conférencier et coach) et Damien Guinet (Responsable de l’Agence Heaven Canada).

Hangout Rémy Pflimlin

D’autres médias se distinguent dans leur utilisation de l’outil de la firme de Mountain View.

Le New York Times a plusieurs fois utilisé ce service. L’une de ses utilisations la plus remarquée fut celle organisée en réaction à la validation par la Cour Suprême des Etats-Unis de la réforme de l’assurance-santé portée par Barack Obama. Quelques heures après la décision, le New York Times organisait une conférence sur le sujet, diffusée en directe à la fois sur le compte Google Plus du journal et sur son site. Grâce à la simplicité de la mise en place, le célèbre journal proposait une confrontation d’opinions devenant le premier média à se saisir de la question. Une utilisation réussie, si bien que Google lui consacre une étude de cas.

Plus récemment, Glamour a organisé une série de hangouts sponsorisés durant le mois de Mai. Invitant ses journalistes, ses stylistes et d’autres experts à présenter des produits. Les marques associées étaient alors partenaires de ses séances de bavardages en ligne permettant au magazine de générer du contenu cohérent, d’animer sa communauté, qui était invitée à suivre et commenter, et de faire vivre  autrement sa ligne éditoriale.

Des marques ont également adopté le “video tchat” de Google, à l’instar desquelles Coca-Cola, Donatella Versace ou encore Cadburry. Deux exemples semblent particulièrement pertinents et illustrent à merveille la puissance de l’outil.

Dans un registre créatif, Old Spice a su tirer profit de hangoutsen l’intégrant à sa stratégie de communication décalée. Ainsi, la marque a mis en scène son nouveau directeur marketing, le très canidé Mr Wolfdog. Ce dernier était alors à la recherche d’un assistant.

Puis, après sélection sur Twitter, les heureux élus ont pu passer un entretien assez particulier.

L’autre exemple est à mettre à l’initiative de l’écurie NASCAR la plus titrée, Roush Fenway Racing. Bien que leader,  l’écurie souffrait d’un déficit d’image et était à la recherche de nouveaux sponsors. Pour tenter de remédier à ce problème, Roush Fenway Racing a décidé d’investir Google Plus sur les conseils de l’agence CrushIQ.

L’objectif affiché était ambitieux : devenir la première écurie à fédérer une communauté de 1 million de fans sur le réseau social. L’angle éditorial alors adopté était de faire vivre de l’intérieur la vie de l’écurie en invitant les fans à découvrir les coulisses. Ainsi, une série de hangouts a été organisée où les fans pouvaient discuter avec l’ensemble des membres de l’écurie.

Les résultats, largement supérieurs à l’objectif, sont des plus convaincants. En 80 jours Roush Fenway Racing a réussi à conquérir une communauté de plus de 2,9 millions de membres. Ce succès lui permis de devenir l’équipe de sport avec la plus grande communauté et son initiative fut récompensé par un PR News Social Media Icon Award 2013.

 

De belles initiatives c’est bien, mais comment organise-t-on un hangouts ?

Voici quelques guidelines pour vous aider.
1.    Définissez le thème de la discussion et sélectionnez les participants en fonction de l’objectif visé. (expertise = débat entre expert ; proximité = débat avec des utilisateurs)
2.    Cadrez la discussion en préparant à l’avance les questions à poser pour à la fois être sûr de couvrir entièrement le sujet et également de conférer du rythme à votre discussion. Cependant, la personne qui animera le débat ne doit pas s’interdire de rebondir et donc de poser des questions directement.
3.    Etablissez un ordre de passage. Il est impératif que chaque participant ait un ordre de passage sinon la discussion va vite tourner au capharnaüm.
4.    Assurez-vous que tous les intervenants possèdent un compte Google Plus, qu’ils figurent dans l’un de vos cercles, et que vous figurez dans l’un de leurs cercles. Et vérifiez que ces derniers sont convenablement formés au fonctionnement de Google Hangouts.
5.    Si vous souhaitez enrichir votre discussion n’oubliez pas d’installer préalablement Hangouts Toolbox,
6.    Etablissez donc un plan d’intervention et le transmettez le aux participants avant la visioconférence.

Pour des informations plus complètes sur Hangouts, ou plus largement sur les réseaux sociaux, n’hésitez pas à nous contacter.

Laissez un commentaire

Wellcom
PROI WorldWide
Global Compact
ICCO
Wellcom
8 rue FourcroyParis, 75017 • France
• Tél. : 01 46 34 60 60